Amours champêtres

Publié le par Christophe Pierre

LONGUS-Daphnis et ChloéDaphnis et Chloé furent abandonnés, l’un recueilli par une chèvre, l’autre par une brebis et laissé aux bons soins de couples de bergers impressionnés par les affaires laissées à leur côté.

Devenus bergers l’un et l’autre, ils tombent amoureux à force de se fréquenter. Il faut dire que les Nymphes elles-mêmes ont scellé leur destin et mêlent à cette histoire le Dieu Amour.

Au fil des aventures dans lesquelles nous retrouvons les pirates, les voisins de Mytilène ou Gnathon l’homosexuel notoire, le lecteur s’interrogera sur le devenir de Daphnis et Chloé et devra patienter avant de savoir si épousailles il y aura.

Un roman antique au sens plein du terme. L’aspect bucolique rappellera le ton chantant de Virgile, les épisodes aussi soudains qu’épiques donnent l’accent dramatique propre au théâtre grec.

Le récit est court sans être trop bref, que l’auteur l’ait allongé et il aurait rompu l’équilibre. L’absence de dialogue contribue à tenir une certaine continuité dans un texte extrêmement varié dans l’action. Les descriptions sont souveraines  pour instaurer la teinte champêtre nécessaire à la fraîcheur que nous retrouvons avec plaisir alors que nous en avons perdu l’habitude.

Les personnages sont attachants par l’attitude toute humaine qu’ils revêtent : pas de schème psychologique complexe, pas de tortures mentales à trouver ce que les héros pensent. Chaque chose est clairement dite, clairement énoncée, pas d’ellipse ou de flash-back, pas de figure de style compliquée, juste le récit dans sa simplicité la plus pure.

Un roman à recommander à tous ceux qui ont envie de se replonger dans les sources de la littérature occidentale, un délice d’une talentueuse naïveté.

LONGUS, Daphnis et Chloé, IIème ou IIIème s. ap. JC

Publié dans Classiques antiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 13/03/2010 12:28


J'ai lu peu de roman antique mais chaque fois avec plaisir et le sujet est original donc je note ce titre.