Au Tibet de Bouddha

Publié le par Christophe Pierre

Les survivantsLes survivants présente un intérêt en ce qu'il dépeint le Tibet des années 1930-1940, et qu'il a été écrit par un auteur tibétain : Yixidanzeng. Si l'action n'était pas explicitement située dans ces années-là, on aurait l'impression de lire un roman médiéval : les rapports féodaux structurent tout le récit.

C'est l'histoire de deux destins tragiques, celui de Dejisangmu et celui de son fils adoptif, Sangjiepuzhu. Tous deux issus d'un village massacré par le seigneur Renqingjinmei, ils n'auront de cesse de chercher à se venger de lui. C'est ce qui les mènera à leur perte, car ils auraient pu faire le choix d'une vie paisible mais y renoncent pour l'honneur de leur famille décimée. Nés parmi les esclaves, quelles chances auraient-ils de vaincre un seigneur tout-puissant ?

C'est une lecture dont on ne ressort pas tout à fait indemne - mais ce n'est pas à la force de l'écriture (minimaliste) qu'on le doit : les événements se suffisent à eux-mêmes. L'époque dont il est question est sans espoir, les vies de ces "survivants" ne sont que des suites de petits et grands malheurs, d'injustices, de vains combats. L'auteur relate assez froidement les châtiments qui semblent avoir été le propre de l'époque : oreilles coupées, yeux crevés, jambes tranchées, et bien sûr viols à toutes les occasions. Tout ces crimes sont perpétrés sous couvert d'une "loi naturelle", et de la religion de Bouddha - que nous ne verrez peut-être plus du même oeil.

Vous l'aurez compris, voici un livre à ne pas mettre entre toutes les mains, ou à ne pas lire à n'importe quel moment.

Edit : un mot de l'auteur, dans la préface :
« Je souhaite que nos lecteurs étrangers qui s'intéressent au passé et au présent de la nationalité tibétaine prêtent, comme tous nos amis, une grande attention à son avenir. »

YIXIDANZENG, Les survivants, 1980 (extraits).

Publié dans Littérature chinoise

Commenter cet article

Audrey 18/06/2010 16:06



Ah c'est donc ce roman qui est traumatisant ? Ca ne m'étonne pas trop, vu les tortures et autres joyeusetés décrites :s Je ne le rajoute pas a ma LAL, par contre, je note le nom de l'auteur, au
cas où un autre de ses romans m'inspire plus ^^



Pierre 19/06/2010 14:43



Oui, c'est celui-là ! J'ai du mal à trouver d'autres oeuvres de l'auteur



Véro. 23/01/2010 19:14


En voyant la couverture et la maison d'édition,  j'ai cherché dans ma bibliothèque municipale : inconnu ! Dommage !


Christophe Pierre 24/01/2010 11:04





Matilda 23/01/2010 17:28


Je vais déjà chercher s'il se touve à la ma bibli. et si ce n'est pas le cas, où je peux le trouver. Mais en général je préfère lire le texte entier même s'il est très long.


Matilda 23/01/2010 12:54


Vous m'interpellez avec ce livre et j'avoue être assez curieuse de le lire, je note donc le titre.


Pierre 23/01/2010 16:34


Je ne m'attendais pas du tout à susciter ton intérêt avec ce titre, mais je serai très intéressée par ton ressenti quand tu l'auras lu...
Edit : j'oubliais de te demander : as-tu l'intention de chercher à te procurer le roman en entier ? Je ne me suis pas renseignée sur les traductions qu'il en existe, mais l'édition que nous
présentons ne reprend que des extraits de ce roman-fleuve (313 p.)...