Discours sur soi

Publié le par Christophe Pierre

C'est d'un récit autobiographique dont il s'agit. Une histoire émouvante de par le réalisme qu'elle dégage, l'honnêteté de l'auteure face à elle-même et son parcours thérapeutique.

Marie Cardinal nous raconte sa peur de la folie, celle qu'elle nomme "la chose". Elle nous explique les difficultés qu'il y a à mettre des mots sur cet inconscient qui nous taraude depuis notre plus tendre enfance à travers sa propre expérience.

Elle progresse dans sa quête de vérité au rythme du lecteur. Ses obstacles, ses angoisses, ses colères... Elle ne laisse rien dans l'ombre. Elle nous parle de sa mère et des relations difficiles qu'elle entretenait avec elle, de son père tuberculeux avec qui elle n'avait que très peu de contacts et de la mort de celui-ci qui ne lui fut pas douloureuse sur le moment mais qui la hantera plus tard.

Marie Cardinal nuance le roman par le choix d'un vocabulaire étroitement lié à l'émotion. Les mots sont tantôt crus, tantôt doux. Les phrases sont tantôt rugueuses comme du papier de verre, tantôt souples comme le vélin. L'auteur parvient à laisser au lecteur l'exacte sensation du moment sans impudeur excessive, sans larmoiements intempestifs. Il cherche avant tout à expliquer son voyage de mémoire sous la houlette d'un psychiatre discret mais attentif et non à apitoyer sur cettte vie qui paraît pénible tant elle est contraignante.

Les Mots pour le dire est un roman sensible, parfois difficile mais toujours vrai et qui éclaire sur ce que sont les difficiles liens qui se nouent entre un être humain et lui-même.

Marie CARDINAL
, Les Mots pour le dire, 2002.

Commenter cet article