En haut ... en bas ...

Publié le par Christophe Pierre

Neil GAIMAN - NeverwhereRichard Mayhew a tout pour être heureux : un emploi rentable et une femme superbe  - sensiblement tyrannique mais superbe - avec laquelle il est sur le point de se fiancer.
Alors qu'un rendez-vous important avec le patron de sa compagne les conduit au restaurant, il secoure une jeune fille  au mépris du grave retard occasionné.
C'est le début de ses ennuis.
Cette jeune fille au nom singulier de Porte vient d'un monde pour le moins étrange : la Londres d'En-Bas. Et bien qu'elle remercie Richard de son aide salutaire, elle lui signifie ses regrets.
Que signifient ces excuses ? Richard le comprendra lorsqu'il aura perdu toute existence dans la Londres d'En-Haut et qu'il devra retrouver Porte pour, à son tour, se sauver de l'oubli.

Neverwhere est un roman de fantasy que je qualifierais de moderne. Il plonge ses héros dans une Londres anachronique, dissimulée dans les tunnels d'une ville moderne et baignée dans la magie et l'inversion des valeurs. Le peuple qui y vit fait penser à ces foules de loqueteux et de laissés pour compte qui traînaient dans les villes de la fin du XIXème siècle.
Deux récits s'enchevêtrent : d'une part la soif de vengeance de Porte et  d'autre part le désir qu'a Richard de revenir à sa véritable vie. L'incursion d'un homme civilisé dans un monde brutal où seule compte la survie conduit à des situations cocasses, décalées ou amusantes. Dans l'ensemble, le séjour de Richard tient la distance même si par instants la nouveauté s'essouffle et laisse l'histoire un peu bancale.
Les personnages sont assez peu fouillés, relativement tranchés sur le plan psychologique même si il faut souligner la grande réussite en ce qui concerne Monsieur Croup et Monsieur Vandemar. Ces êtres odieux sont particulièrement délicieux et le mélange entre une absolue sauvagerie et une attitude très "dandies" donne à ces rôles une grande efficacité.
Quant à l'histoire, le mélange des lieux et le traitement quasi mythologique - une retranscription très intéressante du labyrinthe grec, un retour à l'héroïsme médiéval un tant soit peu retouché et une teinte judéo-chrétienne appréciable  - lui donnent une incontestable intensité. Même si le suspense s'essouffle rapidement, le lecteur prend plaisir à découvrir une faune variée et un univers décalé fort dépaysant.

En résumé, malgré les faiblesses du roman - dont l'édition n'est pas étrangère à certaines au vu de l'oubli ou de l'ajout pur et simple de certains mots - , le livre reste divertissant sans pour autant conduire à des excès de mises en perspective cérébrales. Il est très accessible à un public de grands adolescents à qui plairont les quelques curiosités mises en scène dans l'ouvrage.


Neil GAIMAN, Neverwhere, 1996.

 

Retrouvez Neil Gaiman sur le blog dans un billet sur Stardust.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

L'Ogresse 02/10/2010 11:05



Il est dans ma PAL !



Nelfe 31/08/2010 14:15



@Christophe: Je te réponds sur mon blog mais en effet le livre a été réédité depuis mon billet.



Christophe Pierre 02/09/2010 21:11



Oui, je n'avais moi-même pas fait attention à la date (Shame on me...) mais ça m'a permis de découvrir qu'il y avait une version adulte et une version jeunesse. Parfois bien mal acquis profite à
moi :D



Véro. 29/08/2010 17:16



J'aime beaucoup la fantasy mais celui-ci ne me tente guère.



Christophe Pierre 31/08/2010 13:53



Et personne ne t'en voudra, Véro... Bien content de te retrouver parmi nous.



Nelfe 26/08/2010 09:14



Je suis bien d'accord avec toi: sympa mais pas transcendantale. Par contre je n'ai pas vraiment accroché aux personnages des 2 méchants... Ce qui m'a plus c'est plus le côté médiéval/futuriste,
l'univers mis en place pour l'histoire.


J'en avais fait une critique ici si ça t'intéresse: http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2010/05/04/17786292.html



Christophe Pierre 31/08/2010 13:56



Je suis allé voir ton billet qui est très intéressant. Je t'ai laissé un chti commentaire sur l'édition de Neverwhere. Je viens même d'apprendre qu'il y avait une édition adulte et une édition
jeunesse. Je suis curieux de lire l'édition adulte. Si vous voulez en savoir plus, je laisse les liens:


Pour les adultes : http://www.audiable.com/livre/?GCOI=84626100667280


Pour les jeunes : http://www.audiable.com/livre/?GCOI=84626100552110