Gogol chez les cosaques

Publié le par Christophe Pierre

Gogol nous offre une épouvantable nouvelle. Non dans sa façon de l'écrire mais dans le sujet qu'il traite.

Danilo est un seigneur cosaque. Il a épousé Catherine qui lui donne un fils. Lors de leurs noces, l'irruption d'un sorcier au banquet fait grand bruit. Les années passent, et le père de Catherine revient d'un long voyage.

Le courant entre ce dernier et Danilo est loin de passer et d'affreux cauchemars hantent les GOGOL - Une terrible vengeancenuits de l'épouse. Le cosaque en vient à soupçonner son beau-père et veut éclaircir la situation. Il ne va pas tarder à se rendre compte que le vieux cache bien d'autres choses qu'une simple trahison.

Gogol ne trahit en rien son mysticisme dans ce récit. Reprochant à la Russie sa décadence et l'Union de Brest-Litovsk qui joint l'Orthodoxie russe au Catholicisme Rome signé au XVIème siècle, il voit dans la prière et le jeûne un moyen de redresser cette nation. Il finira par plonger dans une pieuse dépression qui le conduira lentement à sa perte.

Cette histoire de sorcier et d'âmes damnées sur fond d'invasion polonaise laisse parfaitement transparaître l'état d'esprit de l'auteur.

Il faudra attendre la fin pour avoir l'explication à tous ces tourments qui laissent le lecteur désarmé face à la narration. Toutefois Gogol semble intégrer parfaitement l'art de la nouvelle : il se  tient à l'essentiel et trouve un rythme juste qui permet d'être entièrement pris par l'intrigue.

Nicolas GOGOL, Une terrible vengeance in Soirées du hameau, 1832.

Publié dans Classiques russes

Commenter cet article

domy 28/11/2009 19:17


谢谢


domy 28/11/2009 10:31


Joli ...


Pierre 28/11/2009 12:10


Merci :)


domy 27/11/2009 09:15


Pas de photo aujourd'hui ? Dommage... j'apprécie beaucoup les images de livres mis en scène.
Bonne journée.


Pierre 27/11/2009 13:23


Ca va venir... :-)