L'heure du thé

Publié le par Christophe Pierre

Okakura Kakuzô - Le Livre du thé« L'art du thé consiste [...] à dissimuler la beauté que l'on est capable de découvrir, et à suggérer celle que l'on n'ose révéler. »

Le Livre du thé
s'adresse aux Occidentaux que nous sommes. Il a d'ailleurs été écrit, en 1906, en anglais - et c'est une petite déception de l'apprendre dans la préface. Heureusement, son auteur, Okakura Kakuzô est on ne peut plus japonais.

La voie du thé - ou cha-no-yu - est le prétexte choisi par Okakura Kakuzô pour nous initier à la culture orientale : pas uniquement japonaise, car il est aussi beaucoup question de la Chine, dans ce petit livre. "Initier", oui, parce qu'en seulement 170 pages (préface et postface comprises, non dénuées d'intérêt cependant), le portrait est à peine esquissé. Mais avec quel talent ! Il donne envie d'aller plus loin, bien plus loin.

Au-delà de l'histoire du thé - ses différents modes de préparation, son origine, les maîtres de thé et l'architecture des chambres de thé -, Okakura parvient à, en quelques mots, introduire le taoïsme de Lao Tseu, le zen, et bien sûr une incroyable vision de l'Art. L'Art qui est sans doute le véritable fil conducteur de ce petit livre vert.

S'il ne fallait retenir qu'une chose de ce bijou de légèreté et de poésie orientale, ce serait cette leçon de prendre le temps, dans notre course effrénée du quotidien, de s'arrêter pour savourer l'instant présent.

OKAKURA Kakuzô, Le Livre du thé, 1906 (réédité notamment en 2006).

Publié dans Littérature japonaise

Commenter cet article

mrs pepys 08/02/2010 06:21


Encore un billet qui donne envie...


Pierre 08/02/2010 11:04


Merci pour ce compliment, Mrs Pepys !


Véro 07/02/2010 20:47


Le luxe de notre vie actuelle : avoir du temps et laisser du temps au temps ...


Pierre 07/02/2010 21:31


Exactement...


domy 06/02/2010 19:55


Je m'en réjouis.... avec un sucre s'il vous plaît.


Christophe Pierre 06/02/2010 19:58


Et pas de sel ?