Le paradis des chiens...

Publié le par Christophe Pierre

Paul Auster - TombouctouLe premier livre d'Auster que j'aie lu. Un livre d'une infinie subtilité, d'une grande finesse et d'une étonnante lucidité. L'histoire est celle d'un clochard et d'un chien. Pour le clochard, la vie dans la rue est un choix. Pour le chien, la vie dans la rue est liée au clochard. Comme il n'a personne d'autre, le clochard parle souvent au chien. Il lui parle de la vie, de sa manière de voir la vie, de sa philosophie de vie... Le chien, lui, il l'écoute, il retient ce qu'il lui dit . Il finit même par comprendre ce que ce clochard pense et devient un chien d'une grande sagesse. Le clochard va mourir, il parle au chien de cette mort et de l'endroit où les morts se rendent... Le chien apprend qu'il existe un paradis pour les chiens, et ce paradis s'appelle "Tombouctou".

Avant de mourir, le clochard aimerait réaliser son rêve. Lorsqu'il a décidé de quitter la vie trop sédentaire qu'il menait pour l'existence plus pénible de la rue, il a remis des cahiers à une ancienne institutrice. Dans ces cahiers, il a consigné sa vie... Mais voilà, la mort n'attend pas. Le chien lui survit et il lui vient l'idée folle de réaliser le rêve de ce clochard qui a été si bon pour lui.

Débute alors un long voyage pour le chien. Un voyage au cours duquel il rencontrera bien des hommes sur lesquels il se livrera à une réflexion de chien. Beaucoup de ces hommes sont cyniques, cruels et ne voient dans la vie qu'une malheureuse et triste réalité. Pour eux, ce chien n'est rien d'autre qu'un chien. Il est donc logique qu'il soit traité comme un chien, sans égards, sans attention, sans lui parler comme le faisait le clochard...

Pourtant une famille va l'accueillir. Une famille dans laquelle rayonne l'amour... Il y prendra une grande place et s'installera dans la maisonnée. Il a une niche, un jardin, un panier, des jouets et de l'attention... Une façon de vivre qui deviendra bien vite ennuyeuse. Ce clochard lui manque, il se souvient de ce rêve qu'il voulait accomplir pour lui.

Ainsi se remet-il en route, à la rencontre de "Tombouctou".

Réflexion originale sur la société humaine où l'œuvre littéraire, à l'habitude d'Auster, est omniprésente. Il ne faut cependant pas se tromper sur le ton du livre car même si bon nombre de traits d'humour constellent le récit, il s'agit bien d'une tragédie. Une tragédie narrée par un chien qui nous apprend que l'homme, malgré ce désir de laisser quelque chose de lui après son passage, doit bien souvent se résigner face à sa destinée.

Paul AUSTER, Tombouctou, 2002.

Commenter cet article

Laurence (venzo2b) 27/04/2010 23:34



Une très belle chronique qui me donne envie de suivre l'itinéraire de ce chien. Merci.