Le plus fou des deux...

Publié le par Christophe Pierre

Dennis LEHANE - Shutter IslandJ'ai dévoré Shutter Island pratiquement en une nuit : c'est un signe qui ne trompe pas ! Pourtant, la première partie du thriller n'était pas à proprement parler haletante, mais le personnage du marshal Teddy Daniels a suffi à me donner envie de ne pas lâcher mon livre : je voulais en savoir plus sur son passé et sur ses tourments. En effet, il est littéralement hanté par sa femme disparue, la pauvresse ayant péri dans l'incendie criminel de leur appartement. Et bien sûr, il faut y voir un lien avec l'enquête menée par notre Teddy au sein de l'hôpital psychiatrique sis à Shutter Island...

Dennis Lehane nous plonge donc dans l'enfer de l'internement psychiatrique des criminels fous dangereux, créant une atmosphère de plus en plus oppressante au fur et à mesure que Teddy et son coéquipier Chuck progressent dans leur leurs investigations, qui sont sensées entourer la disparition d'une patiente. A qui nos enquêteurs peuvent-ils se fier sur l'île, à qui faire confiance ? Que se passe-t-il exactement dans les pavillons A, B et C, que leur cache-t-on ? Sont-ils en danger ? C'est là l'une des grandes qualités de l'oeuvre - qui n'en manque pas : tous apparaissent suspects, à un moment ou à un autre, aux yeux du lecteur. Impossible d'empêcher son esprit d'analyser et de chercher à prendre position... vainement : le mystère reste entier jusqu'à la fin.

La tempête déchaînée, les soupçons d'expériences chirurgicales illégales (et terrifiantes), les rencontres avec les patients schizophrènes - dans des dialogues délirants -, l'équilibre vacillant de Teddy, mais plus globalement tout ce qui fait sentir à quel point la santé mentale est fragile, sont autant d'éléments contribuant à faire monter la tension jusqu'à un paroxysme qui est atteint lorsque Dennis Lehane renverse magistralement la situation. La fin du thriller vaut le détour parce qu'elle est inattendue et amenée avec beaucoup d'intelligence, mais elle laisse place au doute et peut engendrer une certaine frustration.

Dennis LEHANE, Shutter Island, 2003.

Publié dans Policier - Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

domy 20/09/2010 20:42



Je le termine à l'instant et ... comment dire ... je doute aussi sur la fin


Je veux bien voir le film moi aussi.



Pierre 20/09/2010 23:24



On en discutera de vive voix :)
(Haha, j'peux pas répondre ça à tout le monde !)



silvi 05/09/2010 12:37



j'ai beaucoup aimé ce roman et le final est vraiment surprenant. Le film est tout aussi bien et respecte parfaitement le rythme du roman



Pierre 15/09/2010 12:45



J'ai hâte de voir l'adaptation du film, et pourtant je n'ai pas encore sauté le pas ! Mais ton commentaire m'y encourage !



Véro. 29/08/2010 17:12



Je l'ai lu pendant les vacances et comme toi, il n'a pas fait un pli : commencé le matin, je ne l'ai lâché que fini !



Pierre 02/09/2010 21:24



Ah, il a eu cet effet sur toi aussi ! :D



Bactérie 26/08/2010 18:34



Excellent même si moi aussi j'avais déviné la fin bien avant les derniières pages (et je n'ai pas vu le film...)



Pierre 02/09/2010 21:09



Voir ma réponse à mrs pepys ^^
En passant, pas vu le film non plus, mais j'en ai bien envie !



L'Ogresse 24/08/2010 20:40



J'ai lu ton billet en diagonale (car ce livre est dans ma PAL) mais le peu que j'ai en vu m'a donnee des frissons



Pierre 02/09/2010 21:10



Héhé, j'aimerais bien avoir ton avis sur la fin quand tu l'auras lu !