Les gueules cassées

Publié le par Christophe Pierre

Marc DUGAIN - La chambre des officiersLorsque Marc Dugain met en scène un jeune officier français que la Première Guerre mondiale a défiguré, il le fait sans apitoiement et avec beaucoup d'humanité. Le narrateur, Adrien Fournier, pourrait être n'importe laquelle des innombrables "gueules cassées" que les canons de 14-18 ont privé d'avenir. Car même s'il n'est qu'un personnage de papier, on ne peut faire abstraction de son authenticité. C'est sans doute là que réside le talent de Marc Dugain.

La chambre des officiers est donc le récit de la convalescence de plusieurs officiers défigurés à différents degrés, puis de leur réinsertion dans la vie civile à la fin de la guerre. Mais ce roman est aussi une histoire d'amitié, qui se tisse entre compagnons d'infortune. Le catholique breton, le laïque convaincu, l'aviateur comique et une infirmière estropiée au front deviennent inséparables. C'est dans cette amitié que les grands blessés trouvent le courage nécessaire à la survie, qu'ils tentent de transmettre à leurs cadets.

La plume de Marc Dugain est d'une simplicité extrême, et dans le choix des mots, et dans le rythme qu'il donne au récit. C'est sans doute ce dépouillement qui lui permet de ne pas s'appesantir sur l'horreur des blessures de guerre, tout en parvenant à en rendre toute l'étendue - il reste que c'est une lecture à déconseiller aux âmes sensibles. J'ajouterai qu'on est loin du récit documentaire, auquel on aurait pu s'attendre étant donnée l'époque concernée. Il est heureux que l'auteur développe plutôt à travers Adrien les interrogations et les états d'âme des hommes sans visage.

Marc DUGAIN
, La chambre des officiers, 1998.

Commenter cet article

Véro. 11/01/2010 21:39


Je trouve que c'est une bonne idée de faire chacun votre critique d'un même livre. C'est ce qui se fait dans le cadre d'une lecture commune et j'aime bienles avis multiples.


Christophe Pierre 13/01/2010 13:51


Oh mais oui, une lecture commune ! Comment n'y ai-je pas pensé ? Ca donnerait un "cadre" à la chose, et ce serait fun de faire une lecture commune entre corédacteurs d'un même blog :D


Véro. 11/01/2010 19:54


Mais oui c'est ça qui est drôle, je ne sais jamais lequel de vous deux a lu le livre et écrit la critique mais vos choix me plaisent alors, quelle chance d'avoir deux fois plus de billets !


Christophe Pierre 11/01/2010 21:03


Il faut bien être deux pour tenir à peu près le rythme d'une publication par jour en assurant une certaine qualité dans nos réflexions : aucun de nous ne voudrait bâcler sa critique en étant tenu
par des impératifs de temps. Notre seul regret est de ne plus pouvoir lire tous les deux le même livre (ce dont nous étions coutumiers), mais nous pensons nous y remettre, quitte à vous soumettre
deux critiques différentes pour le même ouvrage : peut-être que ça présenterait un certain intérêt ? L'expérience est à tenter, selon nous...


Jennifer 11/01/2010 13:15


Le film n'est pas hard à regarder =) le réalisateur a très très bien rendu la souffrance des combattants, les blessures sont cachées par des pansements...quelques images à l'occasion choquantes,
mais vraiment rien de trop dur! Ce film vaut VRAIMENT le coup, je t'assure, on l'a même regardé en classe car il est très bien réalisé (même la fin..). Je te le conseille =)
Bon appétit ^^ 


Pierre 11/01/2010 13:17


On peut dire que tu sais défendre ton opinion ! Je me laisserais presque convaincre ;-)
Bon après-midi en tout cas !


Sentinelle 09/01/2010 19:15


Encore un très bon souvenir ! Marc Dugain ne m'a jamais déçue jusqu'à présent, que ce soit avec ce roman qu'avec La malédiction d'Edgar ou Une exécution ordinaire. Que du bon



Pierre 11/01/2010 00:02


J'aimerais lire autre chose de Marc Dugain, donc je note ces titres-là... Comme souvent, nos goûts se rejoignent... :)


Véro. 09/01/2010 18:11


J'ai vu le film mais pas lu le livre et ce qui m'amuse, c'est que les thèmes de tes livres me plaisent presque toujours. Donc là, bingo aussi !


Pierre 11/01/2010 00:00


Ce qui est encore plus fort, c'est que les livres auxquels tu réagis positivement sont lus alternativement par Christophe et par moi :D