On joue au pendu ?

Publié le par Christophe Pierre

TEULE - Le Magasin des Suicides

Le Magasin des Suicides est un très court roman dont le titre dit tout, ou presque. L'intrigue - s'il y en a une... - se déroule donc dans la boutique tenue par les Tuvache, famille qui se dévoue corps et âme à la cause du suicide, à une exception près. Chacun fait preuve d'une imagination débordante quant aux moyens de trépasser volontairement, et l'on peut imaginer le plaisir que ça a été pour Jean Teulé que d'inventer des moyens farfelus de se donner la mort : la pomme de Turing, les bonbons empoisonnés pour les enfants dépressifs, le kimono marqué d'une croix rouge pour ne pas se louper lors d'un seppuku, etc. On pourrait soi-même continuer le jeu, de préférence à plusieurs, et peut-être que ce serait plus amusant, si l'on possède un sens de l'humour qui penche du côté obscur.


C'est donc un roman placé sous le signe de l'humour noir que Jean Teulé propose. Jeux de mots faciles succèdent à situations grotesques ou loufoques, mais voila : c'est à peu près tout ce que l'on peut trouver dans Le Magasin des Suicides. Le cadet des Tuvache, Alan, est sans doute sensé apporter du piment au récit, puisqu'il prend le contrepied de la famille et du monde entier en étant perpétuellement joyeux et optimiste. Ajoutez à ce contenu une fin décevante, même si somme toute elle est à la hauteur de l'histoire qu'elle clôt.


Si je n'ai pas beaucoup ri à la lecture de ce roman, j'y ai néanmoins trouvé un intérêt dans l'image de la société du futur qui y est donnée. Car en effet, Teulé choisit de situer son récit dans un futur flou mais bien au-delà du XXIème siècle, où le monde est un tel ramassis de malheurs qu'il justifie que chacun ait envie de mourir et qu'Alan fasse figure d'anormal. Catastrophes écologiques, guerres, terrorisme, dictature de l'univers, fin des religions telles que nous les connaissons, la dépression érigée en mode d'éducation,...  Est-ce à dire qu'en comparaison notre monde ne va pas si mal que ça ?


Jean TEULE
, Le Magasin des Suicides, 2007.

Commenter cet article

L'Ogresse 07/05/2010 20:52



Heureuse de voir que je suis pas seule a penser que ce roman etait un peu tire par les cheveux ! J'adore les illustrations sur votre blog !!!



Pierre 08/05/2010 10:09



Héhé, bienvenue ici ! Et merci pour le compliment
C'est moi qui ai été rassurée en lisant ton billet...



Véro 17/04/2010 18:57



Il ne me tentait pas et je reste ferme sur mon idée ! J'adore la photo !



Pierre 19/04/2010 11:16



Merci pour la photo ! :)



mrs pepys 15/04/2010 20:04



Mince. Il est dans ma pal, et après lecture de ce billet, je crains qu'il n'y reste encore un peu...



Pierre 16/04/2010 10:04



Toi qui aimes le raffinement, prépare-toi à affronter quelques grossièretés au cours de cette lecture... (oui oui, je continue à t'encourager !)



jthi 15/04/2010 19:18



je suis en train de monter un blog dont le tout pemier article est une interview de Jean Teulé! et je viens juste de finir la lecture délectable du "magasin des suicides"! j'ai connu cet auteur
par "mangez-le si vous voulez" qui m'a glacée d'horreur, horreur renforcée par le ton humoristique employé! je suis tout de suite tombée dans la marmite! et que dire de l'excellent "le
Montespan"!!! Teulé, je ne peux plus m'en passer!


 



Pierre 16/04/2010 10:09



Bonne chance pour ce nouveau blog, jthi ! Et merci de nous avoir référencés dans tes liens.
Lasardine et toi finissez de me convaincre de faire une deuxième tentative avec Jean Teulé :-)



Liyah 15/04/2010 09:32



ah c'est Liyah le commentaire d'au dessus ! Desolee !



Pierre 16/04/2010 10:18



Je verrai ton avis en octobre alors ! On dirait que soit on adore, soit on passe à côté...