Quatre victoires, une défaite

Publié le par Christophe Pierre

HEARN - Les Neiges de l'exilDans ce deuxième tome de la série Le Clan des Otori, l'aventure reprend exactement là où elle s'était arrêtée dans Le Silence du Rossignol. Pour les lecteurs qui auraient manqué le premier épisode, ou qui ne l'auraient plus en mémoire, un avant-propos reprend les moments clés de l'histoire. De même, tout au long du récit, d'innombrables rappels du passé de nos deux héros, Otori Takeo et Shirakawa Kaede, ravivent les souvenirs du lecteur égaré ou éclairent les événements d'un jour nouveau. Et pour ceux qui vraiment ne suivraient pas, à la dernière page de l'édition Folio se trouve un résumé des personnages (famille, liens, etc.)...

Les Neiges de l'exil
est plus rythmé que le premier volet de la saga : les présentations ne sont plus à faire, le décor est planté ; place à l'action ! Tandis que Kaede retrouve son pays natal, dévasté par les intempéries et par la mauvaise gestion de son père déboussolé, Takeo subit les enseigements de la Tribu dont il s'est vu contraint de rejoindre les rangs. Lian Hearn n'y va pas de main morte puisqu'elle fait planer la mort au-dessus de ses deux héros - peu plausible dans ce contexte littéraire (un tome deux d'une saga qui en compte cinq), on a alors du mal à trembler pour l'un ou pour l'autre. Et pourtant, la vie menacée de Takeo est un atout de l'intrigue, car elle est la conséquence du choix qu'il est amené à faire entre ses deux identités : sera-t-il un seigneur Otori, ou un assassin de la Tribu ?

De nouveaux personnages font leur apparition, tandis que la personnalité d'autres est approfondie. Par exemple, Sire Fujiwara, aristrocrate voisin des Shirakawa, va-t-il épouser Kaede ? Quant au moine Makoto, il tient une place particulière dans le coeur de Takeo... Et bien sûr, on en apprend de plus en plus sur l'histoire personnelle de Takeo (d'où vient-il, qui est-il... ?) et de Kaede - dont la personnalité s'étoffe beaucoup et n'est pas étrangère à l'intérêt des Neiges de l'exil.

Comme dans le premier volet, nous suivons les aventures de Kaede et Takeo séparément (Takeo étant le narrateur des chapitres qui le concernent). Avec une seule question : quand les amoureux vont-ils enfin se retrouver ? Le procédé donne l'impression de lire deux histoires différentes, même si elles sont intimement liées, et les parties consacrées à chacun des héros sont suffisamment longues pour ne pas casser un rythme qui sonne assez juste.

Notons encore que s'il est de nouveau beaucoup question de guerres et d'armées, il n'y a aucun combat dans ce volume (à part quelques corps à corps). Et pourtant, Kaede - qui a décidé d'adopter la conduite d'un homme - rêve de lever une armée, et le destin de Takeo, révélé dans une prophétie, lui prédit des batailles. Beaucoup de questions restent d'ailleurs sans réponses. S'il s'agit de nous mettre en appétit, le défi est relevé !

Lian HEARN, Le Clan des Otori, II, Les Neiges de l'exil, 2003.

Publié dans Jeunesse

Commenter cet article

Anaëlle 29/01/2010 20:24


Sachant que le 5ème est un flash back, j'hésite à le lire, de peur d'être déçue. Je me suis vraiment attachée à Takao dans les 4 premiers....


Pierre 29/01/2010 22:57


Je te comprends ! Je n'ai lu que deux tomes pour l'instant, et j'avoue que c'est en partie parce que j'ai envie de prolonger mon voyage dans cet univers particulier ; je n'ai pas envie de me
détacher trop vite des personnages...
Mais tu as raison, une relecture est toujours possible (même si perso, ce n'est pas dans mes habitudes :/ )


Anaëlle 29/01/2010 20:22


J'ai dévoré les 4 en un mois!!!!!!
J'étais triste de les avoir lus aussi vite d'ailleurs...c'est pas grave, je les relierai!!


flof13 17/01/2010 23:04


De plus, nous sommes tous 3 très attirés par le Japon, alors cette série a tout pour plaire !


flof13 17/01/2010 22:57


Je devrais les acheter pour pouvoir les relire... et pour que ma fille et mon zhomme puissent se plonger aussi dedans !


Christophe Pierre 17/01/2010 23:00


C'est une série qui se partage, et qui peut plaire à tous les membres de la famille, en effet :-)


Véro. 17/01/2010 15:23


Ca me tente de plus en plus cette série ...


Pierre 17/01/2010 22:54


Héhé, ne résiste pas ... C'est une lecture "détente", vraiment divertissante !