Séisme littéraire

Publié le par Christophe Pierre

Haruki MURAKAMI - Après le tremblement de terreQuels points communs entre un trentenaire ancien coureur de jupons et rangé des voitures, un peintre amateur de feux de plages ou encore une endocrinologue en proie à la ménopause ?

Ce sont trois des personnages dont Murakami nous parle dans les six courtes nouvelles qui composent Après le tremblement de terre.

Dans un style simple et épuré, l'auteur nous raconte des vies dans le contexte de ce terrible tremblement de terre de 1995 à Kobe. 

Il narre avec brio la façon dont le quotidien reprend ses droits suite à  un événement catastrophique.

Ruptures, rencontres, départs ou remise en question se suivent et donnent à l'homme l'occasion de reprendre pied dans la réalité.

Malgré tout des traces subsistent, la rupture exige d'être consommée et se forme ainsi un avant et un après. Impossible par exemple d'échapper à cette fragilité que cause la prise de conscience d'être faillible, soumis au gré d'une existence capricieuse et sans défense face aux hasards de la vie.

Le voyage de Komura après le départ de son épouse, l'appel de la mort ressenti par Myiake et Junko, le questionnement de Yoshiya sur les relations qu'il entretient avec sa mère constituent autant de bouteilles lancées à la mer afin de garder la main et de conserver une emprise sur cette vie qui s'échappe.

 

Comme à son habitude, Murakami use d'une écriture limpide. La trame des nouvelles repose sur l'ordinaire du quotidien, sur l'apparente banalité de l'existence qui dissimule pourtant l'étonnante complexité de l'âme humaine. Ainsi nous sentons-nous littéralement happés par l'identification aux personnages.

A noter toute cette nouvelle intitulée Crapaudin sauve Tokyo dans laquelle Murakami prend le parti du grotesque. Cette grenouille géante et ce lombric monstrueux répondent au goût particulier qu'ont les Japonais pour les créatures, mais si l'écrivain emploie cette thématique fantastique, il n'en reste pas moins inclassable car même dans ces situations extrêmes la vie de l'homme conserve la priorité.

Après le tremblement de terre reste une excellente étude de moeurs où de nouveau la subtilité et la finesse donnent à la banalité une certaine magie. Un recueil qui démontre à nouveau combien l'auteur japonais est talentueux et plein de surprises.

 

Haruki MURAKAMI, Après le tremblement de terre, 2000.

 

Pour aller plus loin avec Haruki Murakami sur ce blog  :

Kafka sur le rivage

Les amants du Spoutnik

La fin des temps

Publié dans Littérature japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro. 24/07/2010 00:18



Kafka sur le rivage est dans ma PAL pour découvrir cet auteur... bravo pour le japonais :  paraît-il que la maîtrise des idéogrammes nécessite un entrainement quotidien ?



Christophe Pierre 24/07/2010 10:20



Je ne suis pas encore arrivé aux idéogrammes, je viens de terminer l'alphabet "hiragana" et je débute l'alphabet "katakana"... ça demande effectivement une grande assiduité mais une fois que la
logique est acquise, ce n'est pas une langue si difficile à apprendre que cela.


Je te souhaite une excellente découverte avec Kafka en tout cas, tu verras Murakami ne peut être que plaisant..



L'Ogresse 22/07/2010 21:43



J'ai tres envie de decouvrir cet auteur mais je crois que je commencerai avec un roman - que me conseilles-tu ?



Christophe Pierre 23/07/2010 23:19



Pour ma part je proposerais La fin des temps ou Kafka sur le rivage.


J'avais commencé avec Kafka sur le rivage et cette lecture m'a donné envie de poursuivre, je pense donc qu'il s'agit d'une bon roman pour débuter.


Bonne découverte et bonne lecture en tout cas.



Liyah 22/07/2010 15:16



Je n'ai encore rien lu de cet auteure mais ce n'est pas l'envie qui me manque ! J'ai Kafka et ce livre dans ma PAL ! A lire prochainement !



Christophe Pierre 23/07/2010 23:20



Il ne faut jamais hésiter pour les bonnes choses :D



mazel 22/07/2010 10:06



encore un que j'ai bien aimé...


bonne journée, bises



Christophe Pierre 23/07/2010 23:21



Voilà un point commun que nous avons donc. J'essaye d'apprendre le japonais pour le moment, et tout ça à cause de Kafka... ;)



Miss Spooky Muffin 22/07/2010 09:52



Tu dévores les Murakami à un rythme que je ne peux pas suivre ! Comme les autres, celui-ci a l'air passionant, et bien que je ne sois pas une grande amatrice de nouvelles je suis prête à faire
une exception pour Murakami. Bel article :)



Christophe Pierre 23/07/2010 23:22



Je n'y peux rien je l'adore. Tu peux te lancer, ce sont de courtes nouvelles que tu n'es pas obligée de lire d'une traite, finalement il n'y a pas beaucoup de risques à l'aborder et permet de
découvrir des thématiques chères à l'auteur.


Bonne lecture.