Sexe, déclin et regrets

Publié le par Christophe Pierre

Philip Roth - Un hommeOn est peu de chose. Une vie peut être condensée en 182 pages d'une édition de poche. Du moins, celle du personnage central du dernier roman (traduit en français) de Philip Roth (dont on ignore le nom, sans doute parce qu'il peut s'agir de n'importe qui ?). C'est que l'auteur américain a choisi de s'appesantir principalement sur la vie sentimentale - ou sexuelle, puisque nous parlons de Philip Roth - de son personnage, ainsi que sur l'affaiblissement progressif de son corps, jusqu'à la mort - autre thème récurrent chez Roth. La maladie, le déclin inéluctable de la santé, omniprésents au fil des pages, d'un réalisme cruel, sont pour un public jeune la prévisualisation de ce qui l'attend à plus ou moins long terme : une vision terne d'un avenir malheureux. Autant dire qu'on a lu plus gai...

Le troisième thème à épingler est celui des regrets. L'homme n'y échappe pas : il est détesté de ses deux fils, et il a divorcé de la seule femme qu'il ait vraiment aimée,... Le tableau - que par ailleurs il peint, au sens propre car il est aussi artiste - n'est pas si noir car l'homme est aussi aimé d'une fille gentille. Et lorsque la mort frappe inopinément à la centre-quatre-vingts-deuxième page, il n'y a pas de seconde chance : les regrets restent figés à jamais. Pas de happy end.

Philip ROTH, Un homme, 2007.

Commenter cet article

Yohan 27/10/2009 23:14


Non, par encore fait pour La tache (qui fait partie des livres à lire, comme Le complot contre l'Amérique). Mais je m'y lancerai un jour, très certainement ;-)


Christophe Pierre 13/11/2009 13:39


Yohan, comme on dit presque par chez nous : "Bin ça te faut le faire hein...". Je dis presque par chez parce qu'en Belgique c'est toujours compliqué de dire chez nous quand c'est au Nord du
pays.


Yohan 27/10/2009 18:40


Très beau roman que cet avant-dernier opus de Philip Roth. Un homme seul, qui regarde sa vie qui a défilé, sur laquelle il jette un oeil lucide. Troublant mais efficace !


Christophe Pierre 27/10/2009 21:50


Bonjour Yohan, et merci pour ton commentaire ! J'ai lu ton article sur "Un homme" (du 14 juin 2008) et y ai vu que tu avais l'intention de lire "La tache"... Est-ce chose faite ?


milka. 24/10/2009 15:25


J'aime beaucoup le style d'écriture de Philip ROTH.
Cette analyse me donne envie de lire ce roman.