Sur les traces de grand-père

Publié le par Christophe Pierre

Luis SEPULVEDA - Le Neveu d'Amérique
J'ai découvert l'excellent Luis Sepúlveda grâce à un professeur de français, avec Le Vieux qui lisait des romans d'amour - que j'ai relu bien après avoir quitté l'école -, et c'est seulement aujourd'hui que je renoue avec l'auteur chilien, pour découvrir ses notes autobiographiques, regroupées sous le titre du Neveu d'Amérique.
C'est donc une somme d'anecdotes de voyage au travers de l'Amérique latine des années 70 que j'ai entre les mains. Même si aucune note n'est située par rapport aux autres, et que cela donne un ton assez décousu à l'ensemble du livre, il ne faut pas négliger le fil rouge qui guide notre voyageur. Les différentes étapes de ce périple sont émaillées de rencontres hors du commun, qui font tout le sel du récit, plus encore que la description des bourgades improbables que notre aventurier traverse. Cependant, si des lieux comme la Patagonie, Chiloé, Puerto Bolívar, Santiago,... vous font rêver, il est plus que probable que Le Neveu d'Amérique vous plaise. Mais ce livret, ce n'est pas qu'une multitude de petites aventures cocasses, amusantes, tragiques, ce n'est pas seulement des personnages hauts en couleurs, c'est aussi le témoignage d'un homme engagé pour l'écologie et contre les totalitarismes, et peut-être pour l'humanité.

Malgré le caractère autobiographique du récit, annoncé en introduction, le narrateur se livre assez peu ; et pourtant sa personnalité transpire dans le choix de chaque mot, le choix des dialogues rapportés, le tout dans un style simple, fluide, familier. On sent qu'il aime les hommes, qu'il voit en eux des frères... Sa plume, au-delà du récit, semble être un hommage à toutes les personnes qu'il a croisées au cours de ces années-là.

Le moment où Luis prend le départ, et celui où la boucle est enfin bouclée sont des passages très forts, qui valent à eux seuls la lecture de ces quelques pages, finalement bien trop courtes.

Luis SEPÚLVEDA, Le Neveu d'Amérique, 1996.

Commenter cet article

domy 13/05/2010 10:31



Un câlin à votre gentil joli "chatnequin"


Moi aussi j'ai bien aimé le vieux, je me réjouis de rencontrer le neveu



Pierre 14/05/2010 07:21



Je te l'apporte ce soir ! Et je te montrerai le making-of, pour la photo...



Véro. 12/05/2010 23:20



Grrrr, pas avancé d'une page dans le Vieux qui lisait des romans d'amour et vu l'heure ... celui-ci semble  bien attrayant aussi !



Pierre 14/05/2010 07:20



Me réjouis de lire ton avis, et à mon avis je ne suis pas la seule...



GRAINEDANANAR 12/05/2010 19:25



J'ai eu la chance de lire il y a très peu de temps le magnifique Vieux qui lisait des romans d'amour, et c'est certainement un des plus beaux livres qu'il m'ait été donné de lire. Et ce
billet sur un opus qui m'était inconnu me donne envie d'y retourner.



Pierre 14/05/2010 07:19



Bienvenue chez nous, et merci pour ton enthousiasme ! :)



Liyah 12/05/2010 18:19



Pareil que Djak, j'ai tres envie de lire Le vieux qui lisait des romans d'amour et celui en revanche je ne connaissais pas ! Je note egalement !



Pierre 14/05/2010 07:18



De bonnes lectures en perspective



djak 12/05/2010 06:44



Le Vieux qui lisait des romans d'amour est un récit qui m'attire depuis très longtemps, mais que je n'ai pas encore pris le temps d'ouvrir. Quant au Neveu d'Amérique, je ne
connaissais pas, mais je note!



Pierre 14/05/2010 07:18



Tu fais bien, je pense que Luis Sepúlveda est un auteur latino-américain incontournable !