Victimes d'une destinée

Publié le par Christophe Pierre

SAND - Elle et luiDe George Sand, je ne connais rien d'autre que ce que j'ai pu lire dans le Magazine littéraire de ce mois-ci. (N'y voyez aucune infidélité à mes lectures bloguesques, c'est seulement que mes deux neurones ont besoin de se balader dans plusieurs temples de la culture à la fois.)

Donc, si je vous parle ce soir de Elle et lui, ne vous attendez pas à une analyse brillante du parallèle à faire entre Thérèse et Laurent, les personnages du roman, et George Sand et Alfred de Musset : j'en suis incapable. Si vous l'êtes aussi, vous n'en apprécierez pas moins la lecture de ces 200 pages et quelques, selon moi. Laissez-moi vous dire d'abord que pour un récit bien ancré dans le XIXème siècle, point de longueurs, aucune lourdeur dans un style qui pourtant décortique les sentiments et analyse - juste ce qu'il faut - les pensées et les actes des protagonistes. L'affaire est rondement menée et on s'étonne finalement de la brièveté du récit au regard de sa densité émotionnelle.

Elle et lui est le récit  - réputé autobiographique - de la passion qui unit Thérèse et Laurent, deux artistes parisiens que tout oppose. La femme n'est que mesure, grandeur d'âme, bonté, sacrifice, tandis que l'homme est capricieux, volage, aimant le vice, instable. Mais ils ne sont ni tout noir, ni tout blanc et leur portrait est d'une finesse plus grande même si certaines de leurs réactions paraissent un peu tomber du ciel. Toujours est-il qu'un grand déséquilibre naît entre les deux amants et que dans les crises qui vont secouer leur couple, on a toujours envie de plaindre Thérèse, modèle de vertu, et d'accabler Laurent qui crache dans la soupe, même si ses comportements odieux sont justifiés par une fièvre cérébrale. Analyse et réflexion s'avèrent inévitables si on ne veut pas en rester là.

L'ambiguïté des sentiments qui unissent Thérèse et Laurent me paraît être une sorte de fil conducteur du récit : d'abord amis désintéressés (Thérèse est même un ami pour Laurent), unis par des liens quasi-fraternels, ils deviennent amants, avant que Thérèse développe des sentiments maternels pour Laurent. Des allers-retours entre les sentiments d'amour - un amour ambigu - et d'amitié ponctuent l'état d'esprit des héros.


« Il semblait qu'après de telles explications, et lorsque Laurent se disait prêt à les signer de son sang et de ses larmes, le calme dût renaître et le bonheur recommencer. Il n'en était pas ainsi. [...]

Thérèse fut à la fois misérable et sublime dans cet enfer où elle s'était replongée en fermant les yeux et en faisant le sacrifice de sa vie. [...] cet amour de Thérèse pour Laurent était incompréhensible pour elle-même. [...] Elle ne pouvait plus croire au lendemain ; et les attendrissements splendides qui les avaient tant de fois réconciliés n'étaient plus pour elle que les effrayants symptômes de la tempête et du naufrage. »

 

J'ai lu ce roman dans le cadre du défi J'aime les Classiques Défi J'aime les Classiques!

George SAND, Elle et lui, 1859.  

Publié dans Classiques français

Commenter cet article

Matilda 24/10/2010 14:04



De Georges sand je n'ai lu que Ses contes de grand-mère du coup c'est un peu éloigné du sujet, mais je suis bien tenté par ce livre, alors je renote ...



Pierre 25/10/2010 14:31



Et moi je n'avais lu que La petite Fadette, il y a bien des années ! Mais là, j'ai vraiment envie de poursuivre avec George, rien que pour le plaisir de savourer son écriture !



Véro. 06/10/2010 10:25



Rien qu'à lire ton billet, le comportement de Laurent m'énerve... alors je pense judicieux de m'abstenir concernant cette lecture !



Pierre 12/10/2010 18:51



C'est 100 fois pire dans le livre... je pense que tu ne tiendrais pas le coup !



Christophe 25/09/2010 09:29



Je ne connais pas vraiment Georges Sand. Comme toi, j'en ai surtout entendu parler mais ton billet me fait sentir qu'il serait temps que ça change.
Je pense donc que je vais m'attaquer à ce pan de la littérature classique (n'est-il pas ?) :D



Pierre 25/09/2010 10:47



A mon humble avis, tu seras tout particulièrement intéressé (voire concerné) par Elle et lui... et après on pourra en parler encore mieux tous les deux ! :D