Chassé-croisé

Publié le par Christophe Pierre

Frankie VENTANA - Une vie après l'autreGabrielle est biographe. Son passé de musicienne lui avait permis la rencontre de Lila von Haffen, pianiste classique admirée de tous mais incomprise de la plupart. Ce soir de décembre 1982 sera décisif dans la vie de Gabrielle. L’année suivante verra la disparition tragique de Lila qui se donne la mort et incendie sa demeure.

Vingt ans plus tard, Gabrielle reçoit mystérieusement la correspondance de Lila von Haffen. Correspondance d’autant plus singulière qu’elle montre une datation postérieure à celle du décès de la pianiste. Gabrielle s’interroge alors : et si Lila von Hafen n’était pas morte ? Impossible… Elle va pourtant tout faire pour découvrir la vérité sur l’artiste, sur son passé, sur ses amours. Une quête qui la conduira au pied de sa propre vie et finira par se mélanger inextricablement à ses propres questionnements.

Frankie Ventana signe selon moi un bon roman. L’idée d’une improbable survie permet à l’auteur certaines libertés fort plaisantes.

Le lecteur peut aller à la rencontre de connaissances communes aux deux protagonistes : le maître Serguei Basensky, l’actrice Juliane Kiefer, le policier Thomas Handke, Karl von Musil… Certains personnages sont omniprésents, d’autres comme cette camionneuse atypique amatrice de musique classique ne font qu’une brève apparition.

A ce sujet j’ai trouvé ce personnage de Marylou incongru. J’ai eu beaucoup de mal à lui trouver une place dans le récit, peut être n’officie-t-elle que comme un trait d’union entre Gabrielle « l’ancienne » et Gabrielle « la neuve ». Peut-être joue-t-elle le rôle du « faire valoir » qui rappelle au lecteur l’unanimité dont jouissait Lila von Haffen quant à la reconnaissance de son talent. Quoi qu’il en soit cette « chauffeuse de camion » est cocasse et ne gêne pas l’atmosphère voulue par l’auteur.

Le rythme est bien dosé. La succession mise en place entre le récit et la correspondance retrouvée permet d’avancer sans lassitude. Il y a cette impression du lecteur de mener ses investigations simultanément. Le synchronisme entre fiction et référent ainsi créé rend la narration plaisante, évite les descriptions fastidieuses ou les monologues encombrants et maintient une certaine fluidité dans le cours du récit.

La documentation est impressionnante dans le cadre d’un roman. Une multitude d’anecdotes ébrèche l’histoire et ajoute une autre dimension à la compréhension que nous pouvons avoir des personnages. Je sais le déplaisir que peuvent avoir les puristes pour les notes en bas de page dans un roman, mais pour ma part j’ai apprécié ces quelques digressions dans des domaines variés. Je précise qu’elles restent rares et ne sont pas envahissantes.

La musique reste le thème principal. L’auteur parvient à nous faire pénétrer les arcanes de cet art avec délectation. Elle nous parle de Chopin, de Liszt, de certaines techniques musicales comme le rubato et rend de cette façon l’ouvrage vivant.

Même si nous savons où l’histoire nous mène, le suspense reste complet jusqu’au bout.

J'aimerais ajouter que j'ai été très sensible à la citation de Saint-John Perse du début du livre. La poésie m'étant particulièrement chère de même que cet auteur, le fait qu'il ne soit pas tombé dans l'oubli m'est toujours agréable.

Une vie après l’autre est un roman plaisant que j’ai lu sans avoir à faire usage du joli marque-page offert par  les éditions Kyklos. Le partenariat proposé par Livraddict m'a permis de découvrir cette jeune maison d'édition. Elle semble offrir aux lecteurs des livres de très bonne facture en faisant preuve d'un souci du détail prononcé.

Je ne peux qu'inviter d'autres lecteurs à découvrir aussi bien l'auteur que l'éditeur. Ils ont l'un et l'autre une valeur littéraire que nous aurions tort de rater.

Frankie VENTANA, Une vie après l'autre, 2009
.


Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat avec
Kyklos éditions, grâce à Livraddict. Nous les en remercions !

 

Kyklos éditions

Livraddict

Commenter cet article

Virginie c/° Kyklos Editions 30/12/2009 22:10


Frankie Ventana et Kyklos Editions ont lu avec grand intérêt ce "Chassé-croisé" et sont sensibles à l'attention que vous avez porté à l'oeuvre et à son éditeur.
Un grand merci !
Virginie
Kyklos Editions


Christophe Pierre 31/12/2009 15:15


Un grand merci à vous! C'est toujours un plaisir de pouvoir constater une certaine pérennité littéraire. Pour les amoureux du livre que nous sommes, - et non pas uniquement de la lecture - , il est
important que subsiste l'édition dans ce qu'elle a de plus essentiel : le papier.


milka. 30/12/2009 19:42


Je me faisais la même réflexion après avoir lu cette belle synthese.
Aussi vais-je l'emprunter et me régaler, je crois.


Christophe Pierre 31/12/2009 15:16


Et bien que le "régalage" commence pardieu !


Véro. 30/12/2009 14:04


Cela me semble bien tentant tout ça !


Christophe Pierre 31/12/2009 15:16


Laisse toi donc tenter... ça vaut le détour.
D'excellentes lectures à toi.